Arthur, tu es fraîchement de retour de Bakou (Azerbaïdjan) où tu étais en stage avec l’équipe de France, raconte nous un peu quel en est ton ressenti?

Oui je suis de retour après une semaine de stage à Bakou. Ce fut un stage très enrichissant pour moi, m’entraîner sur le format olympique est très rare donc j’en ai profiter à 200%.

Quel était le but de ce stage , et pourquoi Bakou?

Ce stage avait pour but de préparer les championnats du monde qui s’y dérouleront sur cette même piste début juin. Nous avons également participé au Test Event pour préparer encore mieux les championnats du monde.

Aujourd’hui , tu te situes où, quels sont tes prochaines échéances?

Cette année, je viens d’entrer dans l’Equipe de France Relève, je fais toujours parti de la DN1 de Saint-Brieuc. Ma prochaine échéance sera St Etienne (début décembre)

Tu es actuellement en formation DEJEPS, n’est ce pas compliqué de gérer le tout en étant sportif de haut niveau ?

Effectivement, depuis septembre je suis en formation DEJEPS à Bourges, cela reste compliqué de gérer les deux en même temps; mais quand on a la motivation et la passion ça aide, on se dit que ça dure qu’une année et que ça va passer vite.

Un petit mot sur ton club et les jeunes pour qui aujourd’hui tu fais figure de modèle?

Mon club m’apporte beaucoup de choses aujourd’hui et je leur en remercie, sans eux je n’en serrai surement pas la.

Oui je commence à le remarquer, de plus en plus de jeunes viennent me voir pour faire une photo ou un autographe, c’est plutôt agréable. Si vous avez envie de venir discuter avec moi, n’hésitez pas.

 

 

Propos recueillis par Myriam Lorinquer